LORSQUE PLUS RIEN NE VAT QUE TOUT N’EST QUE DESESPOIR


 

 

 

J’en suis arrivée à penser réellement,

Qu’il n’y a plus que là que j’aurai enfin la paix

Mais ne sachant même pas me lever pour mettre la corde et me pendre.

Non aucune autre solution, ayant déjà essayé d’autres.

Par morphine rien et pourtant en over dose certains réussissent!!

Moi même pas et ce n’est pourtant pas faute de n’avoir essayé.

Et en quelles doses ! 

 

Certains dirons que je suis lâche (ceux qui ne me connaisses)

D’autres dirons que lorsque ce n’est pas ton heure.

Que je n’ai pas encore eux mon cotât de misères!

 

Mais mon Dieu par quoi dois je encore passer.

Qu’ai je donc à payer un si lourd fardeau?

Je n’ai jamais fais de mal à personne,

D’autres s’en ont chargés à mes dépends.

Alors expliquez moi pourquoi ceux là ne payent rien?

 

Ok je n’étais pas bien venue sur terre,

Mais je ne me suis pas faite seule je pense!!

Et depuis lors déjà je devais payer ?

Maltraitée, mal aimée, subir toutes les humiliations

Possibles et inimaginables.

Dépouillée de tout par ma propre famille.

Reniée, rejetée, abusée et j’en passes des pires.

Tellement impensables que seuls encore une fois,

Ceux qui me connaisse, me croiraient.

 

Venons en à la santé, là aussi catastrophique, au moindre faut pas, fractures et ce depuis ma plus jeune enfance, au lieu de chercher le pourquoi ?

Engueulades à chaque fois,” tu ne sauras donc jamais regarder ou tu mets les pieds “résultat : d’après les médecins je n’en serrais pas là ou je suis aujourd’hui si celle qui m’a mise au monde aurait consulté au lieu de ……

Enfin ce mal là aussi est fait, le 28 juin 2002 ont m’annonce que j’ai la décalcification complète des os et que dans +- 10 ans je devais savoir que je serrais en chaise.

Dix ans!!!!en juin 2004 je m’y retrouvais.

En août 1993 ont m’opérait déjà d’un premier cancer à la thyroïde lorsque je sorti de l’hôpital je tombais en dépression une telle qui me tenu 7 ans, je m’étais refermée dans un blindage infranchissable, je ne parlais plus, trois fois de ma propre initiative, j’entrai en clinique car j’avais peur de commettre l’irréparable.

Trois séjours de trois mois où seule dans ma chambre ont me bourrait de médocs ce qui n’était pour moi qu’une fuite à une réalité.

Jusqu’au jour où un psy. me prit et me dit  si vous continuez ce chemin je ne vous donnes que très peut avant que vous ne soyez enfermée dans un asile, écoutez moi bien jusqu’à présent nous n’avons même sous hypnose apprendre le pourquoi de vôtre état.

Une chose est certaine vous avez dû en baver dans votre vie.

Et une goute d’eau est venue faire déborder le vase.

Je vais vous dires ceci : si vous voulez vous en sortir, rentrez chez vous et allez vous prendre un petit compagnon qui lui vous resteras fidèle et essayez d’oublier vôtre passé qui vous détruit chaque jour de plus en plus, laissez tous ces médicaments, qui comme l’alcool ne vous font enfuir pour un temps vos cauchemars.

Maintenant je viens de vous tendre une perche à vous de là saisir ou pas. Pensez y réfléchissez à tous ce que je viens de vous dires,

Le passé est derrière votre avenir est devant sans pour cela vous dires qu’il serra sans embûches mais du moins reprenez un nouveau départ et fois de mon expérience, pire il ne serra.

Pourquoi aujourd’hui toutes ces choses me reviennent en mémoire ?

 

Si je retrouvais ce toubib aujourd’hui, je lui dirait que pour très peux il avait raison mais que même en faisant mon possible afin d’oublier le passé, mon avenir ne c’était présenté comme il me l’avait fait espérer.

La seule chose positive que j’en ai retiré, c’est d’avoir été chercher un petit compagnon, qui voici ce premier juin aura 9 ans et en septembre que nous ne faisons qu’un.

La seule chose d’ailleurs que je n’ai jamais regrettée

 

 

Lorsque je me retrouvai en fauteuil, nous résidions à Bruxelles

L’appartement n’étant point agencé pour y vivre en chaise, je fis ma demande dans toute la région francophone du pays

Afin de trouver un appartement adapté, chose qui aurait été plus facile à trouver dans l’autre région mais n’étant pas néerlandophone il n’était question d’y avoir accès .

J’y trouvai très vite le rêve que j’avais toujours voulu, sans pour cela savoir que ce serrait dans de tels conditions, à Bertrix patrie de mon papa que je n’avait pas eux le bonheur de connaître de son vivant vu que depuis petite, ont m’avait dit qu’il était décédé.

Alors que j’avais 18 ans lorsqu’il décéda dans un tragique accident

Que j’appris bien plus-tard que c’était un suicide camouflé en accident en cause les assurances pour que ses 4 enfants qui eux aussi m’étaient inconnus jusqu’à bien plus tard afin que sa veuve puisse pouvoir justement avoir droit à l’assurance.

Vu ce malheur qui lui aussi m’avait été caché toutes ces années je n’en prit connaissance qu’au cimetière à Tournay petit village prèt de Neufchâteau.

Mais voilà à Bertrix là où je veux allez moi aussi y finir mes jours les places sont rares et difficile à obtenir.

de plus la seule condition dans mon état à y avoir droit à cet AVJ spendide qui q’y trouve je devais tout d’abord résider dans la région Wallonne, chose tout aussi difficile vu le manque de tels établissements,c-à-d adaptés.

Je fis donc directement ma demande dans tous ces établissements de la région et ce n’est qu’en décembre 2007 que j’atterris ici à Rochefort un avant goût de rêve qui se transforma très vite en cauchemar.

Cette ville me fût hostile des le départ, étant loin de penser que ce serrait au point d’en retomber en dépression dans laquelle je me retrouve aujourd’hui.

Qui aurait put imaginer que n’étant point Rochefortoise, j’y sois aussi maudite par les occupants.

Ce qui me fût prouvé l’été dernier ( l’hiver ne voyant personne dehors) alors que je traversais avec mon fidèle compagnon de sortie en promenade, le quartier, je me fit traitée de putasse, connasse, et bien d’autres mots des plus vulgaires les uns des autres, l’étrangère qui était venue leur prendre le plus bel appartement.

Alors que pour ce qu’il en était il auraient pût se le garder étant pour moi une prison inaccessible avec ma chaise d’extérieur car non comforme comme tout le reste d’ailleurs mais me disant que ce n’était qu’une escale provisoire j’allais pouvoir tenir le coup.

Oui mais voici le deuxième été arrivés et j’y suis toujours et pas plus tard qu’hier de nouveau en rentrant de promenade de nouveau une altercation verbalement ignoble mais qui me mit dans un état inimaginable vu mon état dépressif de ne voir aucune lumière d’espoir en tout points de vue que cela soit santé et dépression.

de nouveau une goute à faire déborder le vase, avant un mois d’ici en faisant un transfert d’un fauteuil à l’autre je glissé d’une hauteur de 20 cm malheureusement mon pied droit étant resté accroché, résultat triple foulures malléoles fracturées et ligaments fortements déchirés qui devraient au dire du médecin encore cet après midi lors de l’extraction du plâtre devraient êtres opérés de toute urgence chose qui pour moi m’est inconcevable pour l’instant.

Car cela voudrait de nouveau dire en plus de tout le reste une immobilisation complète pour un temps indéterminé, mais qui me valut une année complète pour l’autre jambe et il y à de cela plus de dix ans, donc meilleur état de santé qu’à l’heure actuelle.

 

Conclusion de ces nouvelles menaces cette fois, cauchemars sur cauchemars toute la nuit.

Qui se résume en actes des menaces proférées.

Un banc se trouve devant chez moi sur lequel je suis ligotée mon chien éventré à mes pieds baignant dans son sang et tous les voisins occupés à saccager mon appartement cassant, déchirant, tous ce qui s’y trouve et jetant tout par la fenêtre.

Je me réveille en hurlant, pas cinq minutes plus tard idem toute la nuit le même film.

Je me suis ratée avec des médicaments et ne puis me mettre debout afin d’y mettre une corde pour m’y pendre.

Voilà l’état dans lequel je me retrouve aujourd’hui, sans arrêts en larmes sans rien ne savoir avaler qui ne revienne.

 

Sainte

  

  Venez moi en aide, je vous en supplies. 

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. CHRISTI 59
    Mai 21, 2009 @ 07:31:15

    hé bé ma nicky ,,,,,,,une bien touchante histoire de ta vie que tu viens de nous raconter là ,,,,,,,j\’en aie les larmes aux yeux ,,,,,,,, mais comment peut on etre aussi cruelsavec les gens ,,,,avec toi ,,,,,comment en es tu arriver là ,,,,,,, ??????? moi je ne peux comprendre cela ,,,,,, mais je ne sais quoi te répondre ,,,,, je ne trouve pas les motsqui pourrait te servir a te réconforter ,,,,,,, mais je dois etre naive de croire dans quel monde on vit ,,,,dans t\’en de cruauté ,,,,de méchanceté gratuite ,,,,,, les horreurs de tousles jours ,,,,,,,,, mais enfin c\’est comme cela ,,,,,,,,, j\’aimerais tant te dire que demain çà iramieux mais je ne le peux pas ,hélas !!!!!! et pour l\’instant tous les deux nous n\’avons que le net pour communiquer ,,,,, ,,je te souhaite une bonne journée ,,,,bisous ,,,,,,,,,christi,,,,,,,

    J'aime

    Réponse

https://nickylouis.wordpress.com/wp-admin/options-discussion.php?sn=s

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 330 autres abonnés

mai 2009
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Mes visiteurs

Catégories

Tous les articles

Articles et pages les plus consultés

GIFS Gratuits PJC

164.000 Gifs Animés Gratuits

issyparis

Welcome to my world

Light touch

Just wondering at the miracle called LIFE .

gigipapillonrose

4 out of 5 dentists recommend this WordPress.com site

The WordPress.com Blog

The latest news on WordPress.com and the WordPress community.

Gwirrel's Garden

: Doesn't like reality :

Tokyobling's Blog

Tokyo in Photos

Theme Showcase

Find the perfect theme for your blog.

Photobach

LE BLOG

Humeurs en blog

Les humeurs, c'est comme le ciel, ça change tout le temps... Mes coups de coeur, mes coups de gueule sur le monde qui nous entoure.

Mélodie d'une vie

Suis ton coeur pour que ton visage rayonne le temps de ta vie

Support

WordPress.com Support

Kitkat & Co

Animalement vôtre !

Jesus is King

Twitters Anonymous

The Daily Post

The Art and Craft of Blogging

Source of Inspiration

All is One, co-creating with the Creator

Something Unspoken

Another me you barely see (and all the pent-ups)

%d blogueurs aiment cette page :